.
Écrits sur l'art
José Ferreira W.
Mobilis in Immobili
La perception du mouvant
dans l’œuvre d’art inanimée
 thèse de doctorat (2010, non publiée), 582p, 477 illustrations
Thématique ——————————————————————————————————————————
• La thèse de doctorat en Arts et sciences de l'Art de José Ferreira W. porte sur la question de la construction cérébrale de la perception et sur l'hypothèse bergsonienne de la capacité de l'artiste à étendre notre perception. L'auteur extrait le "phénomène kinogénique" (illusions visuelles de mouvement en l'absence de mouvement réel) des laboratoires de neurophysiologie et de psychologie expérimentale pour l'amener sur le terrain de la création artistique et montre qu'au delà de "l'effet pour l'effet", cher à l'Art Cinétique, il peut servir aussi un dessein narratif.


Chronique ——————————————————————————————————————————
• Thèse soutenue en 2010 à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR04
  et obtenue avec la mention "très honorable"

•  Le texte est salué par le jury pour sa clarté, sa prise de risques, la diversité de ses champs d'investigation, sa précision scientifique, ses qualités pédagogiques et le soin apporté à son design graphique. JFW obtient le titre avec la plus haute distinction (très honorable). Au jury siégeaient le philosophe Jean-Paul Doguet et l'éminent neurophysiologiste Alain Berthoz.

• L'exposition de ses travaux de recherche plastique le jour de la soutenance signe l'acte de naissance de l'Art Kinogénique de JFW.


Précisions ——————————————————————————————————————————

• cœur de sujet : l'Art comme moyen d'étendre la perception visuelle

• méthodologie : décloisonnement des disciplines (Arts, Sciences, Design, Philosophie), processus de Design appliqué aux Arts Plastiques, connaissances scientifiques au service de l'Art, créations kinogéniques, exposition publique

• principales notions abordées : la générosité de l'art, primauté à l'observ'acteur, physiologie et philosophie de la perception, physique et philosophie du mouvement, la théorie motrice de la perception, le "mythe de l'instantané", le "paradigme perceptif", neurophysiologie de la vision du mouvant, représentation du mouvant dans les arts "statiques" (peinture, sculpture, photographie), illusions kinogéniques dans l'art & dans la science, l'art comme source d'émerveillement, de mystère et de ravissement

• auteurs de référence : Henri Bergson, Alain Berthoz (membre du jury), James Blœdé, Jean-Pierre Changeux, Gilles Deleuze, Jean-Paul Doguet (membre du jury), James J. Gibson, Richard L. Gregory, Maurice Merleau-Ponty, Baingio Pinna, Frank Popper, Semir Zeki

• artistes de référence : Francis Bacon, Giacomo Balla, Renato Bertelli, Anton & Giulio Bragaglia, Salvador Dalí, James E. Davis, Sandro Del Prete, Yono Fuii, Frank Gilbreth, Patrick Hughes, Akiyoshi Kitaoka, Isia Léviant, Gjon Mili, André Naggar, Auguste Rodin, Pierre-Paul Rubens, Jesús Soto, Ludwig Wilding, Unapolla Xicapica-Pallarica
2010